Infos Droits

  • Scolarisation des élèves en situation de handicap

    Le droit à l'éducation pour tous les enfants, quel que soit leur handicap, est un droit fondamental. Chaque école a vocation à accueillir tous les enfants, quels que soient leurs besoins.

    Un numéro vert unique permet de joindre, grâce à un serveur interactif et selon le besoin, soit la cellule départementale, soit la cellule nationale Aide handicap École.

    téléchargement.jpg

    https://www.education.gouv.fr/aide-handicap-ecole-mieux-accueillir-les-parents-et-l-eleve-et-simplifier-les-demarches-9803

  • Enfance, jeunesse, accompagnement : les protocoles pour la reprise

    images (1).jpgLe Ministère de l’Education nationale et la DGCS publient quatre protocoles détaillant les conditions et modalités de reprise de l’accueil de l’enfant mineur en collectif à l’aune du déconfinement : les modes d’accueil du jeune enfant, la priorité donnée aux élèves en situation de handicap à l’école, les missions des AESH et les accueils collectifs de mineurs (accueils de loisirs périscolaires et extrascolaires, scoutisme).  

    Lire la suite

  • Les personnes atteintes d'une affection de longue durée peuvent-elles retirer des masques gratuitement en pharmacie ?

    images (1).jpgLes personnes «à très haut risque médical» pourront bénéficier, sur prescription de leur médecin, de dix masques chirurgicaux par semaine.

    Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’est exprimé dimanche matin sur France Inter. Interrogé sur la politique de mise à disposition des masques, à partir du 11 mai, il a expliqué : «Ceux qui sont en affection longue durée pourront aller dans les pharmacies et s’équiper gratuitement de masques pendant la période où ils sont en affection longue durée.»

    Carine Wolf, présidente de l’Ordre des pharmaciens, confirme, en partie, les propos du ministre de l’Intérieur : «Ce ne sera pas le cas pour toutes les ALD. Seulement pour les personnes à très haut risque de développer une forme grave du Covid, par exemple les immunodéprimés.» La professionnelle précise que cette mise à disposition sera faite «à l’appréciation du médecin, sur prescription. Ces personnes pourront alors retirer, à partir du lundi 11 mai, dix masques chirurgicaux par semaine, sur le stock de la dotation de l’Etat, gratuitement».

    Port d’un masque chirurgical recommandé
    Des propos par ailleurs confirmés par une fiche mise en ligne sur le site du ministère de la Santé le 7 mai dernier. À destination des professionnels de ville, elle porte sur les distributions de masques sanitaires par l’Etat en sortie de confinement (au 11 mai 2020). On peut y lire : «Dorénavant, les malades, les personnes contact et les personnes à très haut risque médical (par exemple les personnes immunodéprimées sévères) bénéficient eux aussi de ces dotations.»

    Les autorités précisent encore : «Certaines personnes présentent, en raison d’un état antérieur, d’une pathologie sous-jacente ou d’un traitement qui les rendent plus sensibles, un haut risque de développer une forme grave d’infection et tout particulièrement de covid-19. Pour les personnes à très haut risque médical, notamment celles présentant une immunodépression sévère, le port d’un masque chirurgical à visée préventive est recommandé. Il appartient au médecin traitant d’en assurer la prescription, avec discernement, en tenant compte du fait que, pour les autres vulnérabilités médicales, et en dehors des cas particuliers à l’appréciation des médecins, la protection doit être assurée par un masque grand public.»

    Pour résumer, toutes les personnes atteintes d'une affection de longue durée ne sont donc pas nécessairement concernées par cette mesure. C'est au médecin de déterminer si son patient est particulièrement vulnérable.

    Source : CheckNews/Libération

  • Le déconfinement, c'est quoi ?

    Le déconfinement à quoi ça correspond en Facile à Lire et à Comprendre (FAC) ?

    À retrouver ICI

    5.jpg