Attention!! Infos

  • L’APF change de nom et devient APF France handicap

    Logo bloc APF France handicap bichromie.jpgL’Association des Paralysés de France (APF), organisation reconnue d’utilité publique, de défense et de représentation des personnes en situation de handicap et de leur famille, change aujourd’hui de nom et devient APF France handicap.

    Forte de 85 années d’engagement pour les droits des personnes, APF France handicap prend aujourd’hui un nouvel élan avec un nom et une identité graphique plus modernes et plus en adéquation avec ses missions et ses actions.

    Ce changement de nom, adopté et voté par les adhérents de l’association dans le cadre de la modification de ses statuts, traduit également l’ouverture – déjà réelle – d’APF France handicap à d’autres types de handicap, au-delà de la déficience motrice. 

    Ce nouveau nom marque un trait d’union avec l’identité historique de l’association.

    Il montre également la présence d’APF France handicap sur tout le territoire français avec ses 550 délégations, services et établissements sociaux, médico-sociaux, sanitaires et entreprises adaptées engagés au quotidien avec et pour les personnes en situation de handicap et leur famille.

    Aujourd’hui, APF France handicap c’est :20 700 adhérents

    • 14 500 salariés dont 2900 en situation de handicap
    • 30 000 usagers
    • 25 000 bénévoles

    Sans compter des dizaines de milliers de donateurs et sympathisants. 

    C’est un nom en cohérence avec la vision d’APF France handicap, fondée sur les droits humains, au-delà de la déficience. 

    À travers ce nom, APF France handicap exprime une identité renforcée et rajeunie, plurielle et ouverte.  

    Ouverte car APF France handicap est un membre actif de la société civile, actrice de l’économie sociale et solidaire et investie dans le développement de solutions innovantes pour les personnes en situation de handicap et leur famille. 

    Mais aussi ouverte sur d’autres types de handicap.

    Créée en 1933 par des personnes atteintes de poliomyélite, l’association s’est progressivement élargie, au-delà du handicap moteur, à l’accompagnement de personnes ayant des handicaps associés, des maladies évolutives, etc.

    Et aujourd’hui APF France handicap accueille, d’ores et déjà, une diversité de situations de handicap dans ses structures.

    Cette ouverture montre également qu’APF France handicap est prête à apporter des réponses complémentaires aux personnes en situation de handicap et à leur famille qui solliciteraient l’association ou des réponses en direction de populations ʺsans solutionsʺ, notamment en milieu rural.

    Des réponses qui peuvent bien évidemment être élaborées avec d’autres organisations. 

    Une nouvelle identité graphique va de pair avec ce changement de nom. Elle conserve l’identité de l’association tout en la dynamisant. Moderne et simplifiée, elle montre la personne en situation de handicap sous des traits plus dynamiques, actrice de ses choix et de sa vie.

    C’est un nouveau logo accessible aux personnes déficientes visuelles et en cohérence avec le site Internet de l’association.

    Un site désormais accessible à l’adresse :

    www.apf-francehandicap.org. 

    Ce changement de nom sera notamment à l’honneur lors du Congrès de l’association réunissant 1100 personnes du 21 au 23 juin à Montpellier, durant lequel va être adopté le nouveau projet associatif de l’association, qui définira ses orientations et guidera ses actions pour les 5 prochaines années.

  • Concertation du projet de loi logement (ELAN) : l’APF souhaite répondre au gouvernement

    Alors que le projet de loi logement (ELAN) est présenté aujourd’hui en Conseil des ministres et que l’APF a exprimé ce vendredi, avec plusieurs autres acteurs de la société civile, son incompréhension face à ce projet, l’association souhaite réagir aux propos du Ministre de la cohésion des territoires sur la concertation autour de ce texte, affirmant notamment que l’APF était d’accord sur les termes du projet de loi. 

    L’APF, comme d’autres associations et probablement bien d’autres acteurs du logement, a été consultée à l’automne par le ministère sur ce sujet.

    Ces réunions et échanges préparatoires qui ont bien eu lieu ne sont pas pour autant synonymes d’adhésion au projet de loi présenté aujourd’hui en Conseil de ministres. 

    L’APF dénonce également le manque de considération du Ministre pour le travail des associations.

    Non, elles ne sont pas en concurrence, ni dans un jeu de postures vis-à-vis du gouvernement, elles défendent au quotidien les droits des personnes dans un contexte aujourd’hui particulièrement difficile. 

    Et, puisque le Ministre affirme être attentif aux demandes des associations, et particulièrement à celles de l’APF, l’association lui rappelle sa position déjà exprimée au vu des éléments actuels du dossier : sa totale incompréhension face à ce projet de loi qui constitue une grave régression sociale pour l’accès au logement des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, à l’heure même où le gouvernement souhaite promouvoir la vie à domicile.

  • Amélioration du service DiviAccèss

    Le service DiviAccèss évolue

    En effet, il est maintenant possible de modifier ou d’annuler un transport

    du lundi au samedi de 5h à 7h et de 19h à 23h, et

    le dimanche et jours fériés de 6h à 23h

    en plus des horaires habituels. 

    DIVIA soir et week-end modifié-page-001.jpg

     L’Association des Paralysés de France est satisfaite de l’amélioration de ce service, permettant aux personnes en situation de handicap de mieux gérer leurs déplacements, car, grâce à cet élargissement d'horaires, les personnes handicapées peuvent plus facilement joindre DiviAccès pour effectuer leurs modifications ou annulations.

  • Fermeture exceptionnelle

    La Délégation Départementale de Longvic

    sera fermée exceptionnellement

    le mardi 20 mars

    toute la journée