Communication APF

  • La Caravane des Oubliés de nouveau sur les routes !

    Jeudi dernier, APF France Handicap  est encore une fois repartie sillonner les routes de France , tout d'abord en commençant par la ville de Mâcon. Cette année , la Caravane des Oubliés tournera autour du thème de la compensation, l'association voulant dénoncer l'insuffisance des réponses données aux besoins en matière d'aide à la vie quotidienne comme par exemple le repas , la toilette... ainsi que les aménagements nécessaires : adaptation sanitaire , adaptation des véhicules.... 

    La Caravane des Oubliés permet de faire passer le message , et surtout de sensibiliser et voire même de faire réagir l'Etat et les départements sur la dégradation des finances pour les personnes en situation de handicap.

    jeudi 31 Mai la Caravane des Oubliés d'APF France handicap s'est retrouvée à Mâcon avec d'autres d'associations locales, l'AMI71 ou encore l'association des infirmes moteurs cérébraux adultes (IMC). Ils se sont donc rendus devant le Conseil Départemental, devant la Préfecture de Mâcon ainsi qu'à la Permanence du député de Saône-Et-Loire : Benjamin Dirx.

    Dans tous les lieux visités , nous avons déposé des dossiers. 

    Après son étape à Mâcon, la Caravane des Oubliés poursuivra son chemin par Dijon, le jeudi 28 juin ; Beaune, le lundi 16 Juillet ainsi qu'à Chalon-Sur-Saône le lundi 27 Août

     

    2951085725.jpg

    Articles sur la Caravane Des Oubliés : 

     

  • Partenariat Wheeliz / APF France handicap

    new-logo-transparent-baseline_0.png 

    Wheeliz et APF France handicap sont partenaires !

    ---> Wheeliz est une plateforme collaborative de location de voitures aménagées entre particuliers.

    Lire la suite

  • Projet de loi logement (ELAN) :

    Les associations demandent le retrait de l'article 18 de la loi Elan

    L’article 18 du projet de loi ELAN prévoit de passer de 100 % de logements accessibles à 90 % de logements évolutifs, avec un quota de 10 % de logements accessibles seulement.

    Depuis des mois, après des heures de discussions au sein du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), après plusieurs rencontres avec le Ministère de la Cohésion des territoires, et, enfin, à l'issue d'une ultime rencontre des Administrations avec des représentants du CNCPH et certaines associations - excluant de fait l’ensemble des acteurs engagés sur ces sujets depuis des dizaines d’années - le gouvernement n’a jamais pu définir de manière satisfaisante la notion de logement évolutif. 

    Par conséquent, les associations[1] prennent acte de l'impossibilité pour le gouvernement de prendre en considération les attentes des citoyens âgés ou en situation de handicap en matière d'offre et de conception de logements.

    [1] APAJH, APF France handicap, CFPSAA, FAS, Fédération nationale des associations de retraités, Fehap, FFAIMC, Fnath, GIHP, Unafam, Unapei, Uniopss

    Pour télécharger le Communiqué de Presse complet : C'EST ICI.pdf