APF France handicap signe l’appel pour une vraie loi Climat

téléchargement.pngAlors que le projet de loi Climat déposé par le Gouvernement est loin d’être à la hauteur de l’urgence écologique et sera étudié le 29 mars prochain par l’Assemblée nationale, APF France handicap signe l’appel pour une vraie loi Climat aux côtés de plus de 150 organisations.

⇒ Le 28 mars, à la veille de l’entrée du texte de loi à l’Assemblée nationale, des Marches seront également organisées partout en France. 
Une mobilisation pour exiger une loi ambitieuse et défendre les mesures proposées par les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat.
Une mobilisation qui rejoint nos valeurs, nos combats et notre ambition d’une société plus juste, apaisée et durable fondée sur les droits humains.
En effet, dernier texte législatif du quinquennat consacré à l’environnement, il est en l’état très loin de l’ambition requise pour répondre à l’urgence écologique et atteindre les objectifs que la France s’est fixée. De nombreuses organisations, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil national de la transition écologique et le Conseil économique, social et environnemental l’ont affirmé à de nombreuses reprises.
Le Gouvernement, après s’être renié sur de nombreux sujets et avoir été reconnu coupable d’inaction climatique, a mis de côté ou considérablement amoindri les propositions de la Convention citoyenne pour le climat que cette loi était censée reprendre.
Les députés, qui débattront du projet de loi en séance plénière à partir du 29 mars, doivent à présent prendre leurs responsabilités, notamment :
En renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une plus grande ambition écologique, notamment s’agissant de la rénovation thermique des bâtiments, de la réglementation de la publicité et de l’utilisation des engrais azotés, du recours aux menus végétariens dans la restauration collective, de la lutte contre l’artificialisation des sols, de la limitation des vols intérieurs en avion ou la responsabilité climat des grandes entreprises. 
En renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une meilleure prise en compte des aspects de justice sociale afin de rendre la transition écologique accessible à tous.
Le 19 mars, dernier jour de l’examen du texte en commission, les jeunes pour le climat se mobiliseront. Le 28 mars, veille de l’examen du projet de loi, nous nous mobiliserons ensemble pour dénoncer son manque d’ambition et les manœuvres qui tentent de l’affaiblir, exiger une vraie Loi Climat à la hauteur de l’urgence écologique et défendre les mesures des 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat.
Pour lire l'appel, cliquez ici
Pour rejoindre la Marche pour une vraie loi Climat, cliquez ici

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel