Revendications - Page 5

  • Déconjugalisation de l’AAH : APF France handicap mobilisée pour l’examen du texte par l’Assemblée

    J.Deya-Handicap-Couple Pont des Arts (1)-LR.jpgAlors que le Sénat a adopté le 9 mars dernier la proposition de loi actant l’individualisation de l’Allocation Adulte Handicapé, APF France handicap interpelle les groupes parlementaires de l’Assemblée nationale pour demander son examen rapide par les députés et appelle à signer la pétition d’Eric Michiels en ligne sur le site de l’Assemblée. 

    Pour signer la pétition, cliquez ici

    Pour rappel, la proposition de loi (PPL) a été votée en première lecture par l’Assemblée nationale en février 2020.
    Son inscription à l’ordre du jour au Sénat n’a ensuite été possible qu’à la suite d’une importante mobilisation citoyenne matérialisée par le dépôt d’une pétition sur le site du Sénat recueillant plus de 100 000 signatures et par l’engagement de nombreuses associations, dont APF France handicap.
    Le vote du Sénat la semaine dernière, acquis dans une dynamique politique dépassant les clivages traditionnels et rassemblant la quasi-totalité des groupes à l’exception de celui de la majorité présidentielle, montre bien l’enjeu sociétal de ce sujet.
    En dépit des arguments avancés par le Gouvernement opposant la solidarité familiale à la solidarité nationale, l’adoption de cette PPL en première lecture prouve que l’AAH n’est pas un minimum social comme les autres et que son statut de minimum social est fortement questionné.
    Par son vote, le Sénat a redonné espoir à des dizaines de milliers de bénéficiaires de l’AAH vivant en couple. L’adoption définitive de cette proposition de loi doit permettre de leur assurer, à l’avenir, le droit de vivre dignement de manière indépendante sans être tributaire de leur situation conjugale.
    Désormais, il appartient à l’Assemblée nationale de reconfirmer son vote d’il y a un an en s’appuyant sur le texte adopté par le Sénat.
    L’ordre du jour à l’Assemblée nationale est chargé et le temps imparti limité d’ici la fin de la législature. Mais l’inscription de la proposition de loi en 2ème lecture pour permettre son examen avant la fin de l’année est essentiel et doit offrir la perspective d’un débat parlementaire non partisan.
    A l’heure des discours politiques sur l’émancipation, la dignité ou le pouvoir d’agir, les députés doivent saisir l’opportunité de concrétiser cette revendication d’individualiser l’AAH portée depuis des années par les personnes en situation de handicap et les associations qui les représentent.


    APF France handicap interpelle donc les différents groupes parlementaires pour inscrire cette proposition de loi à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale dans les prochaines semaines.
    Nous appelons également à signer et à relayer la pétition mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale par Eric Michiels. Objectif : 100 000 signatures, pour que les députés inscrivent cette PPL à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale.

    Pour signer la pétition, cliquez ici

    Capture d’écran 2021-03-17 133858.jpg

  • Éducation et handicap, comment améliorer l’école ? Votre avis compte !

    batir-ecole-web-hori-17438.jpgLe ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports a lancé le 25 février une consultation publique "Bâtir l’École ensemble" : nous vous invitons à y participer. L’occasion de vous exprimer sur ce qu’il faudrait faire pour rendre l’école réellement adaptée à tous !

    Cette concertation sur le bâti scolaire aborde des thématiques très diverses : innovation pédagogique, école promotrice de santé, inclusion, transition écologique, égalité filles-garçons, relations avec les familles, etc.
    La question de l'école inclusive apparait dans une question unique volontairement très ouverte : « Quels aménagements peuvent selon vous améliorer l’accueil et le bien être des élèves et autres personnes en situation de handicap ? »
    La plateforme comprend un questionnaire spécifiquement conçu pour chaque public (élèves de l’école maternelle au lycée, professeurs, autres personnels de l’éducation nationale, personnels des collectivités territoriales, parents d’élèves, grand public, etc.), une boîte à idées permettant de soumettre des propositions (avec un système de modération) et des kits pédagogiques (publication de dessin de l’école idéale dans le premier degré, atelier de co-construction en classe dans le second degré).
    Que vous soyez élève, parent, professionnel, ou citoyen intéressé par le sujet, faites valoir votre expertise et votre connaissance de la réalité des besoins.
    Cette plateforme sera accessible jusqu’au 8 avril 2021.
     
    Pour répondre à la consultation, cliquez ici
  • Un autre monde est possible !

    Capture d’écran 2021-02-22 162211.png

    Notre société semble être de plus en plus tiraillée par des crises qu'elle à pour certaines d'entre-elle provoquées. Aujourd'hui son avenir ainsi que le nôtre semble plus qu'incertain. Ce constat doit être un signal d'alarme fort pour que les choses changent et en finir avec cette civilisation issue de la révolution industrielle qui a eu certes quelques avantages, mais qui est prédatrice de ressources et génératrice d'inégalités. Il est temps de passer à quelque chose de nouveau, de réinventer totalement notre civilisation si nous voulons perdurer sur notre belle planète bleue.... 
     
    Pour lire la suite et signer la pétition "Un autre monde est possible", cliquez sur le lien : http://chng.it/BxGdNh7t
  • Prestation de compensation (PCH) parentalité

    Source : Communiqué de presse APF

    Un mois après sa mise en œuvre, APF France handicap alerte sur un manque d’informations, une prestation très insuffisante et des parents exclus !

    135820294_10164647568805707_7897488695688675807_o.jpgUn mois après l’entrée en vigueur du décret sur la PCH parentalité, APF France handicap exprime sa forte déception : parents et Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) pas ou peu informés ; départements interrogatifs sur le financement ; statut transitoire de la disposition restant à confirmer.
    Revendication de longue date d’APF France handicap, la PCH parentalité telle qu’elle a été décidée exclut à l’heure actuelle de nombreux parents en situation de handicap et pour d’autres, ne prend pas en compte leurs besoins réels.
    De plus, l’association rappelle que la logique forfaitaire proposée est contraire au principe de l’individualisation, fondement essentiel du droit à compensation.
    L’association attend donc du gouvernement des engagements fermes à faire évoluer cette prestation vers un retour au principe d’individualisation en 2022, avec un accès élargi aux parents en situation de handicap aujourd’hui exclus ainsi qu’un financement pérenne, à la hauteur des besoins et des attentes.

    Pour lire le communiqué de presse en intégralité cliquez ICI